Dormir et Manger à la maison : 2 facteurs essentiels de santé

Manger-à-la-maison

Comme je vous l’avais signifier dans le précédent article, je me remets peu a peu de 2 vilaines maladies: le paludisme et la fièvre typhoïde. L’Afrique reste le continent le plus touché par ces maladies.  Malheureusement, je fais partie des personnes qui résistent difficilement au paludisme, et récemment à la fièvre typhoïde.

J’en fais partie parce que je n’ai pas observé depuis bien longtemps des règles de vie très simples. Ces dernières semaines ont été très éprouvantes pour moi. Je n’en suis pas encore sorti mais je commence à voir le bout du tunnel. Je déteste tomber malade car cela revient à prendre des médicaments chimiques lorsque la médecine traditionnelle s’avère impuissante, et à rester immobile pendant des jours.

J’aurais voulu frapper ma poitrine en disant à la fin de cette année que cela fait 2 ans que je ne suis pas tombé malade. Mais hélas! 2 fois hélas! J’ai succombé. J’ai pas été prévoyant. J’ai joué avec le feu, et je me suis brûlé inévitablement.

En vue de prolonger mes jours (car le paludisme dit-on tue plus vite que le SIDA), j’ai décidé de cultiver 2 habitudes que je vais vous présenter dans cet article.

1. Dormir

© peasap

C’est une habitude qui sera très difficile à développer parce que je n’aime pas dormir. Je me dis qu’il y a tellement de choses à voir, écouter et à dire que dormir est tout simplement une perte de temps. J’oublie à tort que pour pouvoir voir, écouter et dire davantage, il faut que je dorme afin de recharger mes batteries.

Je fais partie de l’ancienne école qui associe la réussite au travail dur et intensif. Depuis l’école primaire jusqu’à la fac en passant par le collège et lycée, ceux qui arrivaient à travailler pendant de longues heures étaient enviés et comblés d’éloges. Lorsque je suis entré au lycée, j’ai découvert et pratiqué avec joie le « 2kpi » qui est une méthode consistant à travailler de minuit jusqu’à l’aube ou parfois pendant 24 heures successives.

A la fac, cette méthode était utilisée à tort d’ailleurs et à profusion par bon nombre d’étudiants, moi y compris. Ces efforts constants et prolongés ont sans aucun doute amélioré mes performances intellectuels. Mais, ils ont impacté négativement sur mon état de santé: fatigues, crise de paludismes répétées, consommation abusives d’antibiotiques, chute précoce des cheveux, etc.

Il est vrai que je dois dormir sous Moustiquaire Imprégnée d’Insecticide (MII), en attendant le vaccin bientôt disponible, pour réduire les possibilités de contracter le paludisme. Je prévois même d’acheter une  MII cet après-midi. Mais où je veux en venir, c’est que si je ne me repose pas, si je ne dors pas suffisamment en vue de fortifier et renouveler mon organisme, je n’aurais aucune ressource pour lutter contre les maladies, afin de vivre plus longtemps et explorer beaucoup plus de choses ;).

C’est dommage que je prends conscience de ces réalités bien plus tard, après plus d’une vingtaine d’années. C’est dommage, certes! Mais mieux vaut tard que jamais.

A compter du 1er Janvier 2012, je prévois de me coucher tous les jours à partir de 22h soit 7 heures de sommeil par jour étant donné que je me réveille à 5h du matin. Comme vous le savez, 7 à 8h de sommeil est en moyenne le temps de repos recommandé par la plupart des médecins. Pour réaliser cet objectif, j’ai contacté hier mon fournisseur d’accès à internet pour qu’il me désabonne à compter du mois de Janvier.

Ce sera difficile car comme je vous l’ai dit tantôt, je n’aime pas dormir et j’ai pris l’habitude de dormir très tard vu que je suis plus productif quand il n’y a pas de bruit. Je compte donc passer par une période d’évaluation de 30 jours dont je vous livrerai les résultats à la fin du mois de Janvier. Si j’y arrive, je serais conditionné et dormir ne sera plus une corvée mais plutôt un bonheur immense.

2. Manger à la maison

© kylemac

Vous êtes sans ignorer que le manque d’hygiène dans la nourriture consommée est le principal élément déclencheur de la fièvre typhoïde. Si vous êtes marié, tant mieux parce que cela suppose que vous avez une femme pour vous faire à manger🙂 – « ils sont heureux ces africains » comme diraient d’autres. Sinon, vous avez le choix entre cuisiner c’est-à-dire faire vos propres repas ou, aller manger dans les restaurants.

Lorsque je vais en mission, je n’ai pas d’autres choix que de sortir manger à moins de demander poliment à une fille ou une jeune femme de cuisiner pour moi. Ce qui n’est pas toujours évident. Une fois de retour dans ma ville de résidence, je fais l’effort de cuisiner les soirs après avoir manger à midi dans des restaurants proches de mon lieu de travail.

Après l’accident de la route dont j’ai été victime, j’ai passé deux semaines à la maison où je mangeais des repas confectionné par ma mère. De retour chez moi, l’amour et l’habitude de cuisiner avait totalement disparus. Je trouvais que faire la cuisine était difficile, compliqué et une perte de temps.

J’ai donc commencé à « manger dehors » tous les soirs. Et le résultat est là: fièvre typhoïde caractérisée par des difficultés à respirer, une fièvre qui ne s’estompe pas, des maux de tête, la fatigue et surtout le manque de concentration.

Pour ce faire, j’ai donc décidé, en attendant que ma femme ne vienne m’enlever cette épine du pied :wink:, de reprendre mes habitudes d’il y a 6 mois qui consistait à cuisiner les soirs. Vu qu’Internet ne seras plus là pour me distraire, cet objectif ne sera pas difficile à atteindre. Je mangerais plus sainement afin de réduire au minimum les risques de maladies.

Je vous invite donc à dormir suffisamment et à manger le plus souvent à la maison car je sais que vous tout comme moi souhaitez vivre longtemps.

8 réflexions au sujet de « Dormir et Manger à la maison : 2 facteurs essentiels de santé »

  1. Tu sais ce que tu peux faire, c’est de faire une connexion limitée à Aviso. Tu as 50 heures, c’est vrai c’est beaucoup pour une personne qui veut s’éloigner du net, mais c’est aussi important d’avoir la connexion chez toi si t’en as l’habitude, n’oublie pas que t’as un blog, imagine si t’as une inspiration et que t’as la paresse d’aller au cyber pendant les jours non ouvrables, en plus tu peux chercher à discuter avec qq’un par skype pour t’éviter les coûts élevés de téléphone… Réfléchis à cette proposion et fais une connexion illimitée…

    Patyao

      • Avec plaisir, moi aussi tu m’as manqué, j’espère pouvoir revenir vite au TM, j’ai reçu mes kits, hier depuis tt le temps je ne suis pas partie à la poste…Il faut que je m’engage que je m’arme de courage.

        Bisou
        Patyao

  2. Je profite pour te soutenir… ne le sachant pas je ne l’ai pas fais à temps… Courage!!!

    Mais si tu n’est plus sur le net, comment vas tu véhiculé les msg sur ton blog?

    Patyao

    • Lol… merci de me lire pat. En fait j’écris les articles sur mon ordinateur et dès que je suis prêt, je les balancerais sur le net au bueau ou dans 1 cybercafe! Je tiens à me libérer de cette addiction. Fin Janvier, j’en tirerai les conclusions.

  3. Ping : Revue de l'année 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *