Les 5 Plus Belles Perles de « 10 Unwealthy Habits » de Alicia Castillo

Cet article est le résumé des idées essentielles contenues dans le livre « 10 Unwealthy Habits » écrit par Alicia Castillo. Merci de laisser un commentaire et de partager ces perles autour de vous 😉 .

A propos de l’auteur

Alicia Castillo est une passionné de la création de richesses. Entrepreneur à succès, elle a vécu dans plus de 5 pays, fondé 9 entreprises et conseillé de nombreux institutions et gouvernements. Elle a personnellement mentoré plus de 500 entrepreneurs et formé plus de 4000 personnes.

Dans son manifeste dont nous tirerons les 5 plus belles perles, elle nous présente les 10 habitudes que nous développons et qui nous empêchent de nous enrichir. Mieux, elle nous propose un vaccin ou encore un antidote contre chacune de ces 10 habitudes appauvrissantes.

I. 1ère série d’habitudes appauvrissantes

1. Se sentir défavorisé

Certaines personnes se sentent défavorisés parce qu’elles ne disposent pas de certaines capacités.

Exemples: Caroline se sent complexé parce qu’elle est de peau noire et que les personnes de race blanche n’ont pas à faire face au racisme. Anne est désolée pour sa condition féminine car elle estime que les hommes ont tous les privilèges. Pierre: « Je suis de petite taille donc je ne peux pas avoir l’attirance et le respect dont jouissent les hommes de grande taille. »

Si vous vous sentez défavorisé, il est clair que votre entourage vous traitera comme tel. Ceux qui sont pauvres sont ceux qui se focalisent constamment sur leurs imperfections. En agissant ainsi, vous vous privez de joie, de bonheur, d’engagement, d’amour propre et d’amour vis-à-vis des autres.

Quel est le vaccin contre « Se sentir défavorisé? »

Être reconnaissant, tout simplement! Reconnaissez et focalisez-vous sur vos points forts! Travaillez et faites fructifier ce que vous possédez déjà!

2. Être gourmand

Ceux qui sont pauvres pensent que la richesse consiste à accumuler les possessions.

Exemples: Anne achète toujours ses chaussures pendant les périodes de soldes. Caroline revend les vêtements qu’elle ne porte plus. Pierre ne conclut jamais des contrats à durée indéterminée avec ses employés.

Si vous êtes si accroché à l’argent et croyez que vous serez à un moment ou à un autre en manque, vous n’arriverez pas à profiter de ce que vous avez. Vous ne pouvez pas vous enrichir davantage tant que vous ne distribuez pas une partie de votre richesse. Si votre coupe reste pleine, pourra-t-on encore la remplir ?

Quel est l’antidote contre « Être gourmand »?

Être libre! La meilleure affaire pour vous, est de profiter de ce que vous aimez en donnant aux autres ce que vous estimez être approprié et convenable.

II. 2ème série d’habitudes appauvrissantes

3. Faire des choses que vous détestez

Ceux qui sont pauvres pensent que la vie est si dure qu’ils n’ont pas d’autres choix que d’accomplir les activités qu’ils n’aiment pas.

Exemples: Pierre travaille malgré lui avec le logiciel Excel, car il se trouve que personne dans son entreprise ne s’y connaît. Anne n’aime pas repasser ses habits pourtant, elle ne les envoie jamais chez le blanchisseur. Caroline déteste son patron mais elle se sent obligé de faire avec si elle veut payer son loyer.

Ceux qui réussissent cherchent très tôt à découvrir les activités qui les passionnent et où ils sont naturellement très productifs. Ensuite, ils s’y adonnent totalement. Les choses qu’ils n’aiment pas faire sont confiées à d’autres personnes, plus capables et plus passionnés.

Quel est donc le vaccin contre « Faire les choses que vous détestez »?

Réclamez votre meilleur! Il s’agit ici non pas d’accomplir les activités dans lesquelles vous excellez mais d’accomplir plutôt les activités que vous aimez. Faites ce qui vous passionne et déléguez les choses qui ne vous passionnent pas à ceux que cela passionne!

4. Rapportez votre bonheur à l’argent

Les gens pauvres pensent qu’il existe un lien direct entre le bonheur et l’argent : plus vous gagnez de l’argent, plus vous serez heureux, et vice versa.

Exemples: Caroline veut gagner plus d’argent pour s’acheter une belle maison. Pierre veut s’enrichir pour être plus attrayant vis-à-vis des femmes. Anne veut être financièrement indépendante de son mari.

C’est une bonne chose que de vouloir gagner plus d’argent avec un but bien défini. Mais ce qui est mauvais, c’est de lier son bonheur à la quantité d’argent que vous avez. Parce que vous croyez que vous serez heureux le jour où vous vous procurerez ce pour quoi vous avez accumulez votre argent.

Si vous pensez qu’il vous faut plus d’argent pour profiter de la vie, il est temps de penser à comment vous pouvez jouir de la vie avec ce que vous possédez déjà.

Le vaccin contre « Rapportez votre bonheur à l’argent », c’est de Prendre le contrôle de votre bonheur sans vous soucier de votre situation financière.

III. 3ème série d’habitudes appauvrissantes

5. Dépensez plus que vous ne gagnez

Ceux qui sont pauvres achètent des choses qu’ils ne peuvent pas se permettre. Bien souvent, ces achats nous privent du bonheur qu’on souhaitait avoir.

Exemples: Caroline a acheté une grande maison parce qu’elle voulait plus d’espace. Pierre dépense énormément d’argent dans les dîners et les rendez-vous galants parce qu’il estime que c’est le seul moyen de rencontrer la femme de sa vie. Anne a dû emprunter pour acheter sa voiture qui était à un prix imbattable.

Lorsque vous dépensez plus, vous mettez l’argent au premier plan et votre vie en second plan, créant ainsi un cercle infernal de problèmes.

L’antidote contre cette maladie revient à Vous fixer un montant bien déterminé à dépenser sur les choses que vous aimez.

Ceux qui sont riches mettent 10% de leur revenu de côté pour acheter les choses qu’ils aiment, et au moins 10% de leur revenu de côté pour investir. Ainsi, ils vivent continuellement de leurs investissements sans toucher à leurs revenus périodiques.

6. Préférer le gain immédiat

Voici l’erreur que les personnes pauvres commettent: ils sabotent leur avenir en ne gérant pas de façon optimale les ressources dont ils disposent actuellement.

Exemples: Caroline veut voyager autant que possible avant de fonder une vie de famille avec un homme et des enfants. Pierre ne gère pas son argent si bien qu’il dépense une fortune chaque jour. Anne vient de de s’inscrire pour décrocher un nouveau diplôme parce que tous ses proches lui ont suggéré d’avoir un MBA.

Si vous tombez dans le piège intitulé « votre avenir, c’est maintenant », vous échouerez dans la planification de votre avenir. Lorsque les gens pauvres regardent en arrière, ils sont découragés et très tristes. Ils n’ont pas planifié sinon ils ont insuffisamment planifié leur avenir.

Le vaccin contre le gain immédiat, c’est de planifier. Ceux qui sont riches savent de façon précise les différentes sommes d’argent à allouer pour les choses qu’ils aiment, pour l’épargne et pour les dons. Leurs dépenses reposent sur un plan d’épargne lié à des investissements futurs. Ils retardent leurs gains immédiats, préférant jouir de ce gain avec le fruit de leurs investissements et non de leurs revenus.

IV. 4ème série d’habitudes appauvrissantes

7. Se plaindre

Les gens pauvres se focalisent sur les choses regrettables qui sont bien au-delà de leurs contrôles.

Exemples: Caroline se plaint parce que ses parents ne la nourrissent pas convenablement. Pierre se plaint des gènes qu’il porte qui sont à la base de sa calvitie précoce. Anne se plaint du fait que l’expérience professionnelle soit exigée pour obtenir un bon emploi.

Une minute passée à désespérer, c’est une minute perdue à explorer de nouvelles opportunités. Se plaindre de choses qui nous dépasse est bien plus qu’inutile. Nous ne pouvons pas tout contrôler. Cependant, nous pouvons contrôler l’allure de nos pensées et nos actes.

Le vaccin contre la plainte n’est autre que la créativité. Lorsque vous créez, vous oubliez vos limites et vos handicaps qui se révèlent plus tard comme étant de grands atouts. Ceux qui sont riches croient fermement que chaque échec est une opportunité pour apprendre et bien souvent le point de départ des succès les plus retentissants. En vous focalisant sur la solution à apporter à vos problèmes, vous exprimez votre caractère unique faisant de vous une personne de grande valeur.

8. Se comparer aux autres

Les personnes pauvres s’attardent sur les personnes qui sont meilleurs ou pires qu’eux, plutôt que de s’attarder sur leurs progrès et l’accomplissement de leurs buts.

Exemples: Anne pense qu’elle ne représente rien pour son entreprise parce que son collègue Denis vient d’avoir une promotion. Pierre pense qu’il est meilleure que son frère parce qu’il possède une voiture de marque Toyota. Caroline pense qu’elle est meilleure que ses amies parce qu’elle est vit mariée à un homme.

Ceux qui sont pauvres sont ceux qui cherchent à se comparer aux autres. Vous trouverez toujours des personnes qui sont soit pires soit meilleures que vous. De plus, votre mesure de la réussite se rapporte plus aux choses qui frappent la vue plutôt que les choses intérieures. Un arbre ne peut pas contrôler la forêt, encore moins les rayons du soleil, la pluie ou encore le vent. La meilleure option pour cet arbre serait plutôt de contrôler sa résistance et sa propre croissance.

Le vaccin contre « Se comparer aux autres », c’est de s’attarder sur soi-même. Lorsque vous regardez à votre propre vie et aux moyens de créer la vie que vous souhaitez avoir, vous commencez à prendre le contrôle, à vous sentir plus fort,  à poser des actes concrets, à vous aimer et à penser de façon créative.

Ceux qui sont riches apprécient leurs réussites. Ils se comparent à leurs propres objectifs. Ils se servent de leurs réussites pour se propulser en avant, et de leurs échecs pour apprendre, s’excuser parfois et faire les ajustements nécessaires.

V. 5ème série d’habitudes appauvrissantes

9. Mesurer la richesse en des termes monétaires

Ceux qui sont pauvres pensent que la richesse n’est seulement qu’une question d’argent.

Exemples: Caroline pense qu’elle sera riche si elle réussit à thésauriser 10 millions de FCFA. Pierre pense qu’il sera un homme riche s’il réussit à gagner 100 millions de Francs. 1 milliard d’euros, voilà ce qu’il faut à Anne pour s’estimer riche.

L’erreur, c’est de penser à l’argent et non aux ressources. L’erreur, c’est  de penser à l’argent en des termes fixes plutôt qu’en des termes variables. En vous focalisant sur une somme à acquérir, vous manquerez de planifier et de tenir compte des changements qui s’opèrent dans votre vie.

Le vaccin contre « mesurer la richesse en des termes monétaires », c’est d’arrêter d’utiliser l’argent pour mesurer votre bonheur. Les riches le sont parce qu’ils n’ont pas besoin d’argent, ils attirent l’argent tout simplement. Ils ont brisé le lien qui existe entre le succès et l’argent, entre la richesse et l’argent.

Le succès, c’est être capable d’accomplir ses passions. La richesse, c’est être capable de générer plus de ressources que vous n’en avez besoin.

Faites en sorte que l’argent ne détermine pas votre bonheur ! Ainsi, vous ferez des choix basés sur ce que vous voulez faire et non sur ce que vous avez à faire.

10. S’isoler de sa famille

Les gens pauvres sont impatients avec leurs familles. Ils se tiennent loin de leurs proches et deviennent inutilement orgueilleux.

Exemples: Anne ne supporte pas les membres de sa famille. Pierre ne veut plus avoir de contact avec sa famille parce qu’il a été méprisé. Caroline n’a plus revu ses parents depuis plus de 10 ans parce qu’ils l’agressent verbalement à chaque rencontre.

La famille est une source abondante d’inspiration, de croissance, de compassion et d’amour. La famille est le lieu où nous avons l’occasion de donner, de tester, de demander, de dépasser nos limites, d’inspirer, de laisser un héritage et d’être infiniment reconnaissant.

Aimer est l’antidote contre « S’isoler de sa famille ». Il n’y a rien de plus merveilleux que de témoigner de l’amour à ceux qui étaient là pendant que nous apprenions à marcher, pendant que nous grandissions, pendant toute notre enfance. Ceux qui sont riches comprennent le rôle qu’ils sont à jouer dans le rapprochement et l’union de tous les membres de leurs familles.

Ils montrent de la compassion vis-à-vis des faiblesses des autres, s’inspirent des prouesses de leurs proches, tout en aspirant à devenir des exemples plus tard. Ils ne ferment pas les yeux devant les situations difficiles. Au contraire, ils utilisent leur créativité pour encourager et trouver des solutions.

Ceux qui sont riches accordent du prix à une communication franche avec leurs proches. Aussi, ils ne ratent pas l’occasion d’être disponibles pour les générations futures.

. . .

Merci d'avoir lu 🙂 . Vous avez aimé cet article? Partagez-le puis inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir les prochaines perles, ainsi que mon guide gratuit intitulé "Vous n'arrivez pas à finir ce que vous commencez? Voici ce qu'il faut faire"

1 Commentaire Les 5 Plus Belles Perles de « 10 Unwealthy Habits » de Alicia Castillo

  1. Bredou Alban Brice

    10 habitudes appauvrissantes contre 10 habitudes enrichissantes. Que Choisiriez-vous parmi ces 2 options? Moi, je choisirais la 2ème.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *