La période d’évaluation de 30 jours – Post mortem

Aujourd’hui sonne le glas de la période d’évaluation de 30 jours, dont l’objectif associé était de cultiver une bonne habitude ou se défaire d’une mauvaise habitude pendant 30 jours successifs.

Je tiens de prime abord à adresser mes sincères F.E.L.I.C.I.T.A.T.I.O.N.S à toutes les personnes qui sont allés jusqu’au bout de ces 30 jours. Mais également, à celles qui ont commencé et qui n’ont malheureusement pas pu continuer. C’était dur mais vous convenez avec moi que cela en valait la peine.

Je vous invite donc à partager dans les commentaires vos résultats forcément remplis d’enseignement.

Après cette période d’évaluation de 30 jours, vous avez 3 options. Soit vous continuez avec votre nouvelle habitude parce qu’elle vous comble littéralement. Soit vous la réévaluez ou la redéfinissez pour qu’elle cadre mieux avec votre emploi du temps et vos besoins latents. Soit, vous abandonnez carrément. C’est une décision qui vous revient. Une décision qui doit être mûrement réfléchie et en accord avec votre vrai personnalité, vos besoins et vos objectifs à long terme.

Je vais à présent, vous dresser mon propre examen post mortem. J’ai choisi d’installer une routine matinale qui se déclinait en 6 objectifs:

1. Se lever à 5h du matin y compris les weekends
2. Boire de l’eau au réveil
3. Faire du footing pendant au plus 20mn
4. Prendre une douche
5.  Méditer
6. Valider ma liste de choses à faire

Je ne vais pas parler des habitudes # 2 et #4 qui bien qu’évidentes ont été très faciles à intégrer. Évidentes parce qu’après une nuit de sommeil, le corps a plus que besoin d’eau pour se réhydrater. Ensuite, je crains que vous aurez beaucoup de mal à éviter la douche avec un corps trempé de sueurs après le footing 🙂 .

Se lever à 5h du matin y compris les weekends

Ce fut à ma grande surprise l’habitude la plus facile à intégrer puisque je n’ai manqué aucun jour. Il est vrai que les 3 premiers jours furent très laborieux. Mais plus le temps passait, plus j’arrivais à me réveiller automatiquement avant 5h du matin sans l’aide de mon alarme. Il faut noter que pour faciliter l’intégration de cette habitude, je ne manquais pas de dormir tôt c’est-à-dire autour de 21-22h.

Lorsque je prenais le risque de dormir très tard (minuit ou plus), je me levais non seulement avec l’aide de mon alarme mais aussi avec une mine d’enterrement, fatigué et soupirant après plus de repos. Le corps a idéalement besoin de 7 à 8h de temps pour se reconstituer. Lui priver de ce droit est une atteinte à sa survie.

Me lever à 5h du matin a considérablement accru ma productivité, mon état de santé et par dessus tout ma bonne humeur. C’est donc avec joie 😆 que je compte poursuivre cette habitude.

Faire du footing pendant au plus 20mn

C’est ici que ce fut vraiment difficile. Oui! Surtout à cause de la perception que les autres (famille, amis, entourage) avaient de cette routine.

J’entendais très souvent les réactions suivantes:

  • « 5h c’est trop tôt »
  • « c’est risqué surtout avec la situation sécuritaire instable du pays »
  • « même les sportifs ne courent pas tous les jours »
  • « mieux vaut les soirs après le boulot »
  • « pourquoi te faire tant de mal alors que tu sais que tu as une santé fragile »
  • « relaxe et profite de la vie »

Toutes ces réactions étaient légitimes. Tout ce que j’ai entendu est juste. Je tiens ici à dire merci à tous ceux qui m’aiment et qui ont pensé à mon bien-être en me prodiguant ces sages conseils.

Cependant, bien qu’exactes, ces impressions ne m’ont pas empêché de sortir tous les matins à 5h, d’affronter la nuit noire, de courir tout seul et parfois sous une fine pluie, de profiter de l’air pur et de fortifier mon corps, mon mental et mon état d’esprit. Avant mes déplacements (Bassam, Ouaga), je prenais soin d’emporter mes équipements de sport pour ne trouver aucun prétexte.

Au total, ce fut une belle expérience même si elle fut très éprouvante physiquement et moralement.

A l’avenir, je compte m’exercer 6 jours sur 7 afin de m’accorder un jour de repos. Je prévois aussi d’alterner et de varier les exercices physiques en ayant 3 jours de sortie (2 jours de footing et 1 jour de natation) et 3 jours dédiés à la gymnastique aérobique à la maison.

Aujourd’hui, je me suis reposé de ces 30 jours de dur labeur. Le weekend servira à préparer cette nouvelle routine.

Méditer

C’est la première fois que je médite quotidiennement pendant 30 jours d’affilée. Auparavant, j’y arrivais pendant au plus une semaine. Mais ensuite, le manque de motivation ou de discipline personnelle créaient les conditions pour que j’arrête ou que je reprenne 1 ou 2 mois plus tard.

Cette période était une occasion de me connecter à nouveau à Dieu. Il est vrai que cette connexion n’est pas encore comme je le souhaite, mais elle est au moins établie. Durant les 10 derniers jours qui ont précédé la fin de cette période, vu que je ne luttais plus avec le sommeil au réveil, j’ai commencé à méditer avant de passer aux exercices sportifs. Le but recherché a bel et bien été atteint.

Valider ma liste de choses à faire

Tant de choses ont pu être réalisées durant ces 30 jours. Valider mon ToDo List est une habitude que je pratiquais mais pas de façon régulière.

Je ne peux pas quantifier de façon exacte le nombre de tâches que j’ai pu accomplir en si peu de temps. Ce dont je me souviens, c’est que ma liste prévoyait au moins 10 choses à faire par jour.

Sur ces 10 choses, j’arrivais à accomplir au moins 8 sinon les 10. Juste parce que j’avais pris soin de les écrire et parce que je les avais constamment sous les yeux. Beaucoup de choses sont remises à demain soit parce qu’on les oublie, soit parce qu’on ne prend pas soin de les noter sur papier. D’où la puissance qui réside dans l’habitude d’écrire ses objectifs.

Conclusion

Cette expérience est la plus extraordinaire que je n’ai jamais vécu. Toutes ces habitudes m’ont permis de faire un bon en avant significatif dans mon développement personnel. Je me suis amélioré. Je suis devenu meilleur.

Il est clair que je vais continuer sur cette lancée car ce n’est plus pour moi une corvée de me lever à 5h, boire de l’eau, méditer, faire du sport, prendre une douche et valider mes objectifs de la journée.

Je ne pensais pas pouvoir tenir 30 jours d’affilée. Mes amis m’appellent souvent « l’oscillateur » surtout au plan sentimental, l’indécis, celui qui dit une chose aujourd’hui et son contraire le lendemain. Certains ne croyaient pas que j’irais jusqu’au bout de ce challenge. D’autres espéraient secrètement me voir échouer. Mais cela renforçait davantage mon ardeur.

Entreprendre ce test de 30 jours était plus qu’un challenge pour moi. C’était une nouvelle image que je voulais donner. Ma vraie personnalité que je voulais retrouver. Personnellement, je suis fier d’avoir passer le cap des 30 jours sans en manquer un seul.

Ce blog est je l’avoue, la principale raison de cette réussite. Si je n’avais pas publié sur ce blog et devant le monde entier ce que j’envisageais de faire, cet article n’aurait pas vu le jour. J’allais comme d’habitude abandonner, dire que c’est trop difficile et passer mon temps à contempler ceux qui à force de persévérance réussissent à atteindre leurs objectifs.

Merci infiniment à vous, chers lecteurs, de m’avoir encourager pendant ces 30 jours. Merci pour vos commentaires si motivants. Merci de m’avoir hisser aussi haut.

Ce weekend, je prévois de me relaxer, passer du temps en famille, préparer les prochaines batailles et surtout célébrer cette grande victoire 🙂 .

Photo de hz536n

. . .

Merci d'avoir lu 🙂 . Vous avez aimé cet article? Partagez-le puis inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir les prochaines perles, ainsi que mon guide gratuit intitulé "Vous n'arrivez pas à finir ce que vous commencez? Voici ce qu'il faut faire"

1 Commentaire La période d’évaluation de 30 jours – Post mortem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *