Les 5 Plus Belles Perles de « Jouir du Choix de Ton Conjoint » de Zacharias Tanee Fomum

Cet article est le résumé des idées essentielles contenues dans le livre intitulé « Jouir du Choix de Ton Conjoint » et écrit par Zacharias Tanee Fomum. Merci de laisser un commentaire et de partager ces perles autour de vous.

A Propos de l’Auteur

Professeur émérite et auteur de plus de 100 livres à vocation chrétienne, Zacharias Tanee Fomum était un disciple du Seigneur Jésus Christ et un gagneur d’âmes exceptionnel. Marié et père de 6 enfants, il a partagé dans « Jouir du Choix de ton conjoint » son expérience de vie profondément marquée par les nombreux mariages qu’il a bâti.

J’ai personnellement essayé d’appliquer les conseils présentés dans ce livre. Et j’ai été béni 🙂 . Tout en souhaitant que ces perles vous bénissent également, je vous souhaite une bonne lecture.

1. Le mariage tel que Dieu l’avait institué

C’est Dieu qui le premier, a amené le mariage à l’existence (Genèse 2:18-24). Il n’était pas obligé de créer une femme pour Adam. Il a fait de lui-même. Ce fut un mariage merveilleux car Il en était l’auteur.

Il avait un but spécial pour l’homme (Genèse 2:15).  Son but en créant l’homme était d’avoir un co-ouvrier qui devait coopérer avec Lui pour l’accomplissement de Son but. L’homme fut crée non pour satisfaire ses propres besoins, mais les « besoins » de Dieu.

Après avoir confié à l’homme la tâche qu’il devait accomplir, Dieu s’est rendu compte que l’homme était seul et qu’il avait besoin d’un partenaire qui l’aiderait à faire l’oeuvre de Dieu. (Genèse 2: 18).  Le partenaire devait être une aide pour accomplir l’oeuvre de Dieu. Une aide convenable. Pas n’importe quelle aide. Un aide qui convienne à l’homme pour l’aider à accomplir l’oeuvre de Dieu.

Et c’est ce que Dieu fit. Il ne s’arrêta pas seulement à ce constat. Il passa à l’action et commença à chercher une aide convenable à l’homme. La recherche pris beaucoup de temps. Elle n’était pas facile mais au final, elle porta du fruit (Genèse 2:18-23).

Ayant fait son choix, l’homme pouvait maintenant entrer dans une relation de mariage avec la femme (Genèse 2:24), où la femme l’aiderait à accomplir le but de Dieu.

2. Le mariage tel que l’homme l’a rendu

Bien que Dieu ait crée l’homme pour lui-même et insufflé Sa nature en lui (Genèse 12:4-9), l’homme s’est rebellé contre Dieu pour vivre dans l’indépendance. La nature de Dieu n’occupe plus une place centrale dans la vie de l’homme. La communion n’est plus vitale entre Dieu et l’homme. De plus, l’homme a mis de côté l’oeuvre de Dieu afin d’accomplir sa propre oeuvre. Même lorsqu’il fait l’oeuvre de Dieu, ce n’est plus pour la gloire de Dieu mais pour sa propre gloire.

L’homme donc, pécheur, dans son état de péché, cherche maintenant une femme pour des raisons égoïstes. Par exemple, il pourrait chercher une femme qui:

  • satisfera ses désirs sexuels légitimement,
  • lui produira des enfants,
  • lui préparera à manger,
  • prendra soin de sa maison et de ses parents,
  • améliorera ses revenus,
  • l’aidera à payer moins d’impôts et
  • lui fera gagner l’admiration des autres.

Pareille pour la femme dans son état de pécheur, à la recherche d’un homme qui:

  • satisfera ses désirs sexuels légitimement,
  • lui donnera des enfants légitimes,
  • lui fournira une source régulière de revenu,
  • pourvoira à ses besoins matériels sans fin,
  • lui fera gagner le respect des autres,
  • lui procurera de la sécurité,
  • la tirera de la solitude,
  • la traitera comme une reine.

L’homme et la femme, pécheurs, sont donc purement égoïstes. Ils sont remplis d’eux-mêmes. Ils ne peuvent donc faire des choix exempts d’égoïsme.

Ces choix sont donc mauvais puisque leurs auteurs sont séparés de Dieu qui est la source de toute sagesse. L’une des raisons évidentes pour lesquelles le choix des personnes avec Dieu est bon contrairement au choix des personnes sans Dieu qui est mauvais, c’est bien les fruits qui en découlent. En voici un exemple relaté par l’auteur et tiré du livre « Meat For Men » de L. Ravenhill:

Max Jules, l’athée, vécut une vie sans Dieu. Il épousa une fille impie. Le produit de cette union fut le suivant: 

  • 310 descendants moururent pauvres,
  • 150 furent des criminels,
  • 7 furent des meurtriers,
  • 100 furent des ivrognes,
  • plus de la moitié des femmes furent des prostituées,
  • ses 540 descendants connus coûtèrent plus de 1.250.000 dollars au gouvernement des Etats-Unis.

Jonathan Edward (un éminent prédicateur de l’évangile de Jésus-Christ) vécut à la même époque et épousa une fille pieuse. On fit des recherches sur ses 1.394 descendants connus. De ce nombre:

  • 13 devinrent chanceliers ou vice-chanceliers d’université,
  • 65 devinrent professeurs d’université,
  • 3 devinrent sénateurs des Etats-Unis,
  • 30 devinrent juges,
  • 100 devinrent avocats,
  • 60 devinrent médecins,
  • 75 devinrent officiers dans l’armée et la marine,
  • 100 devinrent prédicateurs et missionnaires,
  • 60 devinrent des auteurs de renom,
  • 1 devint vice-président des Etats-Unis,
  • 80 devinrent de hauts-fonctionnaires divers,
  • 295 ont obtenu leur licence et de ce nombre, certains devinrent gouverneurs d’état et ambassadeurs des Etats-Unis dans des pays étrangers. 
  • Aucun de ses descendants ne coûta un dollar au gouvernement des Etats-Unis.

3. Une nouvelle humanité est une nécessité

Nous voyons que tous les Hommes sont déformés à cause du péché et de la rébellion contre Dieu. Personne dans ces conditions ne peut être correct ou faire de bon choix. Ce que l’Homme doit faire, c’est se laisser transformer afin de devenir correct devant Dieu. C’est qu’une nouvelle humanité sorte de l’ancienne voué à la mort éternelle ( Apocalypse 21 : 7-8).

Pour ce faire, le pécheur doit dans une prière sincère apporter au Seigneur Jésus tous les péchés qui se trouvent dans sa vie (Proverbes 28:13). Il ne s’agira pas d’apporter uniquement les choses mal acquises, mais aussi celles acquises légalement sans fraude (Luc 18:22). Tout doit être apporté au Seigneur Jésus. Ce sera cela le prix à payer pour l’avoir, Lui, la perle de grand prix.

Lorsque tu lui auras tout apporté, tu passeras alors immédiatement de la pauvreté d’avoir des péchés, des biens terrestres ainsi que « toi même », à la richesse de ne plus rien posséder et de n’avoir que Jésus en totalité. Ainsi, toute la personne de Jésus devient tienne: Sa nature, Sa sagesse, Sa puissance, Ses richesses, Sa gloire, Sa résurrection, Son intronisation, Son élévation, Son passé, Son présent, Son futur.

4. Le choix du conjoint parfait

Lorsqu’une personne viendra à Jésus Christ dans un abandon absolu et inconditionnel, celle-ci entrera dans la volonté parfaite de Dieu. Pour y rester, cette personne devra continuer à rechercher la volonté du Seigneur et à lui obéir.

A tous ceux qui se sont abandonné à Jésus, la 1ère chose à faire est de rechercher la volonté parfaite de Dieu.

Il se pourrait que Sa volonté soit que tu accomplisses son oeuvre comme célibataire. Dans ce cas, Il te donnera la force et la joie de le servir, sans que tu ne penses au mariage. Ce qui signifie qu’avant la fondation du monde, Dieu a vu que tu le servirais mieux et que tu serais plus épanoui comme célibataire. C’est donc Lui ton partenaire convenable. Ce serait une tragédie pour toi de te marier. Ce mariage échouerait inévitablement, non parce que ton conjoint et toi êtes mauvais, mais parce que Dieu ne l’a pas ordonné.

Si d’un autre côté, le Seigneur te montre que Sa volonté parfaite est que tu te maries, tu as alors la responsabilité de trouver le conjoint parfait qu’Il a pour toi. Choisir le conjoint parfait, c’est chercher, découvrir et choisir ce partenaire que Dieu avait déjà cherché, découvert et mis à part pour toi.

L’auteur nous propose donc 5 étapes à suivre afin de trouver le conjoint parfait:

i. Premièrement, connais toi toi-même.

Si tu veux trouver une aide qui te convienne, cherche d’abord à savoir qui tu es et ce que tu peux offrir à l’autre. Sans cette connaissance de toi, tu ne peux parler de partenaire convenable ou de compatibilité.

Connais-toi spirituellement: Suis-je engagé sans réserve à rechercher et à obéir à la volonté de Dieu? Puis-je donner une direction spirituelle convenable à une personne qui aime le Seigneur de tout son être? Ou suis-je encore un bébé dans la foi? Quelle oeuvre mon conjoint m’aidera à accomplir pour Dieu? Es-ce que je hais le péché de tout mon cœur? Suis-je encore amoureux des choses de la terre?

Connais-toi intellectuellement: Quelle est mon niveau académique? A quelle genre de personnes puis-je assurer une direction intellectuelle?

Connais-toi émotionnellement: Suis-je introverti ou extraverti? Ai-je le contact facile? Est-ce que je me remets facilement des blessures ou des déceptions?

Connais-toi sexuellement. Suis-je chaud ou froid sexuellement? Qu’est ce qui m’attire le plus chez le sexe opposé?

Connais-toi physiquement. Suis-je grand, petit, gros ou mince? Est-ce que je prends facilement du poids? Suis-je discipliné dans ma façon de manger? Quel type d’individus du sexe opposé me plaît le plus?

Connais tes habitudes. Suis-je ordonné ou propre? Est-ce que je préfère le calme ou le bruit? Est-ce que j’aime recevoir des visiteurs? Suis-je économe? Est-ce que je me plains beaucoup?

Connais l’état de ta santé? Ai-je une santé de fer? Ai-je un sérieux handicap, lequel? Ai-je une maladie incurable, laquelle? Est-ce que j’ai des odeurs corporelles?

Connais tes ancêtres. Est-ce que je proviens d’un foyer brisé? Quels sont les principaux traits de caractères des membres de ma famille?

ii. Deuxièmement, cherche le croyant du sexe opposé avec lequel tu es compatible.

La compatibilité spirituelle: L’auteur recommande que 2 personnes spirituellement incompatibles ne se choisissent pas. Car l’incompatibilité dans le domaine spirituel affectera négativement tous les autres domaines. Pendant que l’aigle désirera les choses d’en haut où Christ est assis à la droite de Dieu, le poussin s’occupera des choses présentes et éphémères. De telles unions produiront de grands conflits.

La compatibilité sexuelle: Beaucoup de personnes pensent que s’ils sont compatibles spirituellement, tous les autres domaines ont peu d’importance. Ce n’est pas vrai selon l’auteur, qui croit que la compatibilité sexuelle vient en seconde position. Ignorer ce fait, c’est aller vers un désastre. Vu que vous ne pouvez pas tester vos capacités sexuelles, l’auteur suggère de prier simplement le Seigneur de vous donner le sexe opposé que vous êtes capable de satisfaire pleinement et vice versa.

Dieu s’occupera de votre avenir sexuel et vous pourrez ainsi explorer les autres domaines qui sont à votre portée.

La compatibilité physique: L’apparence physique joue un très grand rôle que ne l’admettent la plupart des gens. L’auteur recommande fortement qu’aucune personne n’accepte d’épouser une autre qu’elle ne trouve pas belle. Tu devrais non seulement t’assurer que tu aimes ce que tu vois, mais que ton apparence physique aussi plaît à la personne qui t’intéresse. Sinon n’insiste pas, au risque d’épouser une personne qui cherchera et languira après celui ou celle dont elle a toujours rêvé.

La compatibilité dans les habitudes. Par exemple, si l’un des partenaires est ordonné et hait le désordre, tandis que l’autre est désordonné, l’auteur recommande que de telles personnes ne se choisissent pas. Le partenaire ordonné veut que les habits soient bien accrochés et rangés dans le même ordre. Le partenaire désordonné les jette n’importe où en promettant de les ranger plus tard. A cet désordre pourrait s’ajouter les chaussures, les livres dispersés, les vêtements sales, le frigo désorganisé, et si vous entrez dans la cuisine, vous penserez que c’est une salle de fête pour cochons.

La compatibilité intellectuelle. Exemple d’une situation vécue par l’auteur: Un frère qui pouvait à peine épeler son nom (il n’avait pas le certificat d’études primaires), alla un jour vers une jeune fille qui avait fait des études universitaires en vue de l’épouser, car dit-il: « Nous aimons tous deux le Seigneur ». Il précisa qu’il avait eu un rêve à ce sujet, et de ce fait, sentait que Dieu avait préparé cette sœur pour être le partenaire parfait qu’il lui fallait pour sa vie. La fille en question trouvait son aspect physique repoussant. Alors il n’a plus été question de considéré les autres domaines et il a été demandé au frère d’oublier cette fille au plus vite.

Il y a encore d’autre domaines comme la santé, l’attitude vis-à-vis des parents, etc. que l’auteur suggère d’explorer afin de choisir son conjoint.

Il souligne cependant que certains points pourraient constituer une obligation ou un souhait pour le mariage. Par exemple, une personne pourrait être indifférent au désordre et être très exigent sur le respect à accorder à ses parents. Ainsi, lorsque Dieu permet dans sa volonté parfaite à deux personnes de se mettre ensemble, Il s’assure que ce ne sont pas des personnes ayant des caractères totalement opposés, afin de leur permettre d’avoir une relation harmonieuse.

iii. Troisièmement, trouve la personne la plus compatible qui te trouve aussi compatible

Nous passons beaucoup de temps à étudier des modèles différents, et des variables telle que la consommation, la disponibilité des pièces de rechange, le service après-vente, etc, avant de se décider pour l’achat d’une voiture. N’est-ce pas de la folie d’en faire moins lorsqu’il s’agit de la personne à laquelle tu seras lié toute ta vie?

Ton bonheur dépendra de tes recherches. Comment sauras-tu par exemple si la femme que tu veux épouser est un aigle ou un poussin? Tu pourrais voir un poussin bien gros au cours des réunions et le prendre pour un aigle. Mais, un examen approfondi te fera connaître la profondeur de son engagement à suivre le Seigneur, fuir le péché et se séparer du monde.

Si tu ne fais pas de recherches tu ne le sauras pas. Une longue étude te permettra d’identifier la personne que tu pourras satisfaire et qui pourra te satisfaire le plus. Mais même à ce point, tu n’es pas encore arrivé au bout de tes peines. Il te faut maintenant savoir si tu aimes la personne, et si elle t’aime.

iv. Quatrièmement, Es-tu amoureux? Es-tu aimé?

Beaucoup de gens en parlant d’amour, disent qu’ils sont « tombés amoureux ». Pour eux, c’est une chute. C’est pour cela que cette relation se rompt si souvent. De plus, du fait que c’est une chute, ie. un mouvement vers le bas, ils font beaucoup de sottises. Un conseil : il ne faut pas « tomber amoureux » 🙂 .

L’amour est une émotion saine et contrôlable. Que signifie aimer une personne du sexe opposé? Cela signifie que tu as trouvé quelque chose qui te plaît dans sa personne et dans son caractère, que tu es à l’aise avec cette personne et que tu es capable de laisser une partie ou tout ton être couler vers elle. C’est contrôlé. En te laissant couler vers cette personne, tu l’as satisfait et tu es toi-même satisfait. Si après avoir coulé vers une personne, tu réalises qu’elle n’est pas béni, tu te contrôles, tu te ravises et tu arrêtes de couler. Il s’agit de se donner consciemment à une personne en vue de devenir une source de bénédiction pour elle. L’amour  vise un seul but: celui de bénir.

Ceux qui sont amères et frustrés parce qu’ils ont aimés une personne qui ne les a pas aimé en retour, n’ont jamais vraiment aimé. Ils se sont aimés eux-mêmes et c’est « le moi » blessé qui conduit à la frustration. S’ils avaient vraiment aimé, ils devraient se réjouir avec la personne de leur choix, même si ce choix n’est pas favorable. Le but de l’amour c’est de bénir la personne, et non de bénir le « moi ».

L’amour peut mourir. L’amour est comme une plante. Si vous lui donnez la nourriture qu’il faut, il va grandir et fleurir. Si il est mal nourri, il va mourir. Le choc provoqué par la découverte de la personne telle qu’elle est et non telle qu’on l’avait imaginé peut tuer l’amour. Un écrivain de cantiques a dit: « Par beaucoup d’actes honteux, nous savons que l’amour se refroidit. »

L’amour peut continuer de grandir au fil des années. Avec le temps, l’amour peut passer d’un degré de gloire à un autre. Pour cela, il faut que les 2 parties s’engagent à le garder allumé en ayant:

  1. Un engagement croissant à enlever de sa vie les choses que l’autre n’aime pas.
  2. Un engagement croissant à bâtir dans sa vie les choses que l’autre aime.
  3. Une capacité croissante à reconnaître ses fautes, à les confesser, et à demander pardon au lieu de se justifier.
  4. Une volonté croissante d’être celui qui perd dans une discussion ou un différend.
  5. Un engagement à faire le premier pas vers la réconciliation sans tenir compte de la personne qui a tort.
  6. Un engagement à éliminer les critiques non constructives.
  7. Un engagement croissant à aimer le Seigneur, à se débarrasser de tout péché, et à le servir en toute humilité.
  8. Une capacité croissante d’apprécier ce qui est bon dans l’autre et de couvrir ses défauts.
  9. Un échange croissant de preuves d’amour – cadeaux, lettres, visites, etc.
  10. Une confession croissante de l’amour en actes et en paroles.

Es-tu amoureux? Es-tu aimé? Maintenant, tu es capable de dire si oui ou non la personne avec qui tu es compatible t’aime et si tu l’aimes en retour. Vous pouvez être compatibles dans tous les domaines, mais si vous ne vous aimez pas, il n’y a pas d’avenir pour votre relation.

Après avoir suivi ces 4 étapes, et si la relation a été bien menée, les 2 parties devraient être soucieuses de se confesser leur amour. Mais avant de faire ce dernier pas, l’auteur suggère de suivre deux dernières étapes: s’exposer l’un à l’autre et confirmer son choix.

5. S’exposer l’un à l’autre et Confirmer son choix

i. S’exposer l’un à l’autre

Les 2 parties devraient trouver un moment pour être seuls afin de s’exposer l’une à l’autre. Personne ne devrait amener l’autre à l’épouser par la ruse. Tout doit être exposé: l’expérience sexuelle passé, l’état de santé, la situation financière, les amis, les ennemis, les ambitions, etc.

Si vous êtes tous les 2 prêts à continuer, vous devez finalement confirmer votre choix.

ii. Confirmer son choix

Si vous parvenez à ce point de votre relation, il y a de fortes chances que vous ayez été faits l’un pour l’autre par le Seigneur. L’auteur encourage les 2 parties à confirmer leur choix en s’assurant d’avoir la paix de Dieu, l’opinion des dirigeants de l’assemblée locale ainsi que celle des parents.

La paix de Dieu. Pendant que vous priez pour votre relation pour savoir si elle est de Dieu, la paix de Dieu régnera dans vos cœurs. Vous serez parfaitement en paix avec le fait que le Seigneur vous conduit à être mari et femme. Sinon, si vous avez des doutes ou si votre esprit est troublé, c’est un signe de la part du Seigneur que quelque chose ne va pas. Il faudra alors arrêter la relation et en rechercher les raisons.

Vous pourrez ne pas avoir le même degré de sensibilité spirituelle. Que celui ou celle qui reçoit des signaux d’avertissements en premier ne les cache pas, mais qu’il(elle) en parle. Ce serait tragique de s’embarquer dans un mariage non approuvé par Dieu.

L’opinion des dirigeants de l’assemblée locale. Dans une assemblée locale où les croyants marchent près du Seigneur et sont sensibles à l’onction qu’ils ont reçue, et où les dirigeants sont des hommes selon le cœur de Dieu, leur opinion est souvent une indication de la volonté de Dieu.

L’opinion des parents. L’auteur recommande fortement de considérer l’opinion des parents comme une indication de la volonté de Dieu bien qu’ils soient chrétiens ou pas, éduqués ou illettrés, civilisés ou primitifs. Le cœur des parents se trouve entre les mains de Dieu, et Il est capable de le diriger selon Sa volonté parfaite.

Une fois que vous êtes en paix avec Dieu et que vous avez l’accord des dirigeants et des parents, l’auteur encourage  les 2 parties à ne pas s’éterniser et à rester pure durant les fiançailles. Ce moment précédant le mariage doit être mis à profit pour améliorer la qualité de la relation avec Dieu, s’édifier mutuellement dans les domaines où il y a des faiblesses, et s’efforcer d’être une bénédiction pour la société 🙂 .

. . .

Merci d'avoir lu 🙂 . Vous avez aimé cet article? Partagez-le puis inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir les prochaines perles, ainsi que mon guide gratuit intitulé "Vous n'arrivez pas à finir ce que vous commencez? Voici ce qu'il faut faire"

15 Commentaires Les 5 Plus Belles Perles de « Jouir du Choix de Ton Conjoint » de Zacharias Tanee Fomum

  1. Mpuramana Gédéon

    Très éducatif et très bien résumé malgré que je n’ai pas encore lu le livre en question.
    C’est ce que nous avons besoin pour ne pas augmenter les statistiques des divorcés et des adultères par conséquent les statistiques des candidats de l’enfer.

    Répondre
  2. risbo

    j’ai lu ce livre en intégral et il m’a fait connaitre ma position devant le bon DIEU.j’ai pris peur. grand merci à l’auteur.pour moi,c’est le debut du combat

    Répondre
  3. patyao

    Très intéressant comme article…je reviens à la parole biblique qui dit et je cite : « mon peuple périt par manque de connaissance ». Il est bon de savoir et le savoir vient des saintes écritures…et si tu sais tu reconnaitras tous les signes qui se présenteront à toi…Merci Brice

    Répondre
  4. Hortense

    je suis très inspirée par ce que je viens de lire. Tout est bon à prendre, ce livre est très éducatif. la version française existe? C’est un livre à consulter fréquemment pour nous célico! Bénis sois tu!

    Répondre
    1. Bredou Alban Brice

      Oui Hortense, tu peux l’avoir car j’ai lu le livre en Francais. Ravi que ces perles t’inspirent.

      Merci pour tes bénédictions et tes encouragements sans failles. Tu m’inspires beaucoup aussi ;).

      A bientôt.

      Répondre
  5. Laurence

    Résumé très instructif sur le choix du conjoint en effet.
    Merci pour ces  » conseils » a absolument utiliser avant de se jeter a l’eau.
    Chapeau Brice!

    Répondre
  6. DAVID

    Salut,

    Il doit être super ce livre !

    Moi je suis encore un bb dans la foi.. le célibat me va pour le moment je me laisse guidé, en apprenant à me connaître et jour si Dieu veut je rencontrerai l’âme soeur !

    Belle article !

    David

    Répondre
    1. Bredou Alban Brice

      Tu l’as dit David… C’est un livre super :).

      Surtout prend ton temps, continue d’apprendre à te connaître et de faire confiance au Sgr. Tu rencontreras bientôt ton âme soeur si Dieu le veut, comme ce fut le cas pour Adam ;).

      Merci et Dieu te garde.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *